shopify analytics ecommerce tracking
ACTU – Des mouvements solidaires pour sauver nos métiers

ACTU – Des mouvements solidaires pour sauver nos métiers

En cette fin de mois de septembre 2020, c’est comme si nous rembobinions la cassette d’un mauvais film. 

L’ annonce des nouvelles restrictions dans les grandes villes de France situées en zones d’alerte renforcée a soufflé un vent de mécontentement sur les secteurs perdants de la crise sanitaire.

 

• Fermeture anticipée des bars à partir de lundi qui ne pourront pas rester ouverts au-delà de 22 heures ;

• Abaissement de la jauge des rassemblements à 1 000 personnes ;

• Interdiction des grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes ;

• Interdiction des rassemblements de plus de dix personnes dans l’espace public (plages, parcs…) ;

• Fermeture des salles de sport et des gymnases, des espaces confinés où le port du masque est impossible, voire au minimum complexe, et qui sont des lieux de contamination importants,

• Fermeture de toutes les salles des fêtes et les salles polyvalentes pour les activités festives et les activités associatives – cette dernière mesure entrera en vigueur lundi.

 

Face à ces nouvelles mesures, les différents secteurs touchés n’ont pas hésité à se mettre en mouvement pour trouver les meilleurs moyens de ne pas laisser mourir leur métier.

On a repéré quelques bonnes idées et l’on a voulu vous les partager.

LE MOUVEMENT DE REVOLTE  : « Restons ouverts »

Dès l’annonce d’Oliver Véran sur les nouvelles mesures appliquées, une centaine de gérants de bar et restaurants ont crée le mouvement #RestonsOuverts, page Instagram devenue virale en quelques heures. Très vite, le secteur de l’événementiel s’est aussi mobilisé au mouvement.

Le Concept ?

Un page Instagram où le seul fait de repartager le contenu est un message de soutien pour ces secteurs. Très vite, des rassemblements et des marches s’organisent dans les rues de Paris afin que le secteur soit entendu et que des initiatives soient prises.

Leur page Instagram a explosé dès sa création et invite à venir marcher à partir de 22h dans les rues de Paris pour venir protester face à ces mesures.

Actuellement à sa 3e marche, ce mouvement rassemble de plus en plus de personnes qui ne veulent pas laisser mourir leurs métiers

• LE MOUVEMENT MUSICAL  :  « À l’Unisson – Gardons le lien : restons ouverts ! »

Le collectif “À l’Unisson – Gardons le lien : restons ouverts ! » appelle les restaurants et bars fermés après 22h à résister en musique. En effet, dans toutes les villes en zone d’alerte renforcée, les établissements sont invités à monter le son et diffuser simultanément des sets de DJs réalisés en direct dans les studios de Tsugi Radio.

Le Concept ?

Cependant, cette initiative n’a pas pour but de rassembler les gens devant les établissements mais bien de diffuser la musique comme acte contestataire. Leur demande derrière ce mouvement est de demander des aides plus adaptées pour soutenir la scène nocturne et musicale.

 LE MOUVEMENT ECRIT : L’appel des indépendants.

Le festival lyonnais Nuits Sonores à lancé mi-mars « L’appel des Indépendants » qui a aujourd’hui rassemblé 1600 entités culturelles et musicales. Cet appel a même été élargi au niveau européen sous la forme de Reset !

L’objectif de ce mouvement est de fédérer les acteurs du métier et trouver des solutions à long terme pour défendre leur statut. Des signataires comme Résident Advisor, Sonar Festival font partis du mouvement et on en attend encore?

Le concept ?

Organiser des rassemblements, des ateliers pour construire un manifeste politique commun ainsi qu’une liste de propositions concrètes destinées aux décideurs politiques, élus locaux et nationaux, députés européens et ministres de la culture.

Toutes ces structures sont pleinement conscientes du risque sanitaire et sont compréhensives face aux mesures prises mais demandent à travailler chaque jour avec une pleine adaptation de leur activité aux circonstances. L’idée est de mettre en place, dans le contexte d’une crise sanitaire durable, de faire émerger des réflexions et des solutions.

Ils nous font confiance